Que ce soit pour la rénovation intérieure ou extérieure, il est possible pour les propriétaires de l’effectuer eux-mêmes. Il convient de respecter des normes strictes au moment des travaux. Pour la rénovation extérieure, il existe des règles auxquelles il faudra se référer afin de répondre aux exigences. Elles peuvent fluctuer en fonction de chaque région, mais il y en a aussi celles qui sont communes à toutes les localités.

Les normes pour les maisons anciennes

En tout premier lieu, il est important de noter que les normes qui sont reliées à la rénovation d’une maison peuvent se décliner en fonction de l’état de la construction. Pour les maisons anciennes, les exigences sont plus importantes afin de les rendre plus confortables selon les besoins des occupants. En raison de l’évolution de ces besoins, la maison peut parfois connaître une modification radicale pour qu’elle soit conforme à la modernité.

Tout d’abord, il convient de réaliser un diagnostic de l’ancienne construction dans le but de déterminer tous les travaux qui doivent être réalisés. Cette opération doit être effectuée par un professionnel certifié, même si vous allez vous-même prendre en charge les travaux de rénovation. Et pour ceux qui ont demandé une subvention pour le financement des travaux, il est impératif d’engager des spécialistes qui peuvent délivrer des certificats de conformité aux normes.

Les normes relatives au plan d’urbanisme

La rénovation et la construction sont contraintes par les règles d’urbanisme. Il s’agit ici d’un document propre à chaque mairie et il indique toutes les obligations et interdictions relatives aux travaux. Par exemple, selon certaines communes, il est interdit d’installer des structures extérieures comme la cheminée sur la toiture.

Consulter ce document est impératif afin d’éviter des erreurs. Dans le cas où vous n’êtes pas à la hauteur de ces règles, vous pourrez être amené à démolir les structures existantes qui ne répondent pas à ces exigences. Il en est de même pour le choix des couleurs et des matériaux. Dans la majorité des cas, la couleur de la toiture et de la façade de chaque construction dans la région doit être similaire. Pour ce qui est du matériau, les interdictions peuvent être en relation avec les caractéristiques de chaque région. A titre d’exemple, dans les régions venteuses, le recours à des matériaux légers n’est pas autorisé.

Le plan d’urbanisme de chaque mairie peut être consulté sur son site ou sur place. C’est un document accessible à tout le monde, et que tous les habitants doivent tenir en ligne de compte d’ailleurs.

Les déclarations préalables

Concernant les déclarations préalables en relation avec les travaux de rénovation extérieure, elles sont généralement obligatoires. C’est une obligation qui ne touche pas tout le monde, mais qui peut être pénalisée dans le cas où ceux qui sont concernés n’y ont pas prêté attention. En règle générale, cela touche :

  • Le ravalement de façade des propriétés implantées dans une zone protégée.
  • La modification de l’aspect de la toiture.
  • Le changement des fenêtres et volets.
  • La création d’une nouvelle ouverture, notamment une fenêtre au niveau du bâtiment.

La déclaration préalable de travaux est un document qui doit être déposé à la mairie bien avant l’élaboration du plan de rénovation. Procéder ainsi vous permet de mieux vous préparer à toutes les éventualités parce que la commune va encore étudier le dossier avant d’autoriser les travaux.

Le permis de construire

Généralement, pour une rénovation, le permis de construire n’est pas obligatoire. Toutefois, dans des cas spécifiques, il est impératif de détenir ce permis avant de commencer les travaux. Cela concerne surtout les agrandissements et l’ajout de nouvelles structures dans la propriété.

L’élargissement de l’espace habitable implique souvent des modifications au niveau de l’image de la maison. Voilà pourquoi il est impératif d’avoir ce permis. En dehors du changement d’image, la nouvelle structure peut aussi avoir un impact négatif sur le confort du voisinage. C’est surtout le cas avec les maisons mitoyennes. Alors, pour ceux qui n’ont pas de permis à leur disposition, il est possible pour le voisin d’engager une poursuite et demander la démolition de la construction qui le perturbe.

Les normes qui s’appliquent à l’isolation

En dehors de tous ces règlements, il y a aussi des normes de confort qui devront être appliquées lors de la rénovation. Actuellement, c’est la RT 2020 qui s’applique aux nouvelles constructions et aux bâtiments rénovés. Dans le but d’améliorer la performance énergétique de votre logement, il convient aussi de s’intéresser aux règlements thermiques pour les bâtiments existants ou la RT Existant.

Par ailleurs, il est important de noter que les éléments de remplacement, comme les appareils de chauffage, sont aussi régis par des normes. Ici, vous devez vous informer sur les mentions de l’arrêté du 3 mai 2007 pour tout comprendre. Dans le but de respecter à la lettre toutes ces exigences, il est préférable d’engager directement un professionnel RGE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.