Peindre ou repeindre un mur peut sembler être une activité très facile. Ce n’est pas totalement faux, mais en réalité l’essentiel du travail réside dans la préparation du mur. En effet, quelques aspects sont à prendre en compte sur un mur avant de lui apporter une nouvelle couche de peinture. Ces petites activités effectuées en amont du travail de peinture existent dans le seul but d’obtenir un résultat impeccable.

Rendre vide la pièce à peindre et protéger le sol

L’élément principal à peindre dans une chambre demeure le mur. Afin de bien s’y prendre, il faut, si possible, complètement vider la pièce dont le mur doit être peint. Si certains éléments, à l’instar des mobiliers, ne peuvent être sortis, il convient de les mettre au centre de la pièce et de les couvrir avec une bâche en peinture.

Pour ne pas abîmer le sol, il est conseillé de le recouvrir avec des cartons scotchés entre eux. Ces cartons mis au-dessus d’une bâche en plastique donnent encore plus de protection. De cette façon, il n’y a plus à s’inquiéter en particulier pour les cas de renversement accidentel de peinture.

Peinture : comment préparer un mur à peindre ?

Gérer l’électricité

Pour réussir la peinture d’un mur de façon excellente et sans prise de risque, il est conseillé de le débarrasser au préalable des chauffages ou des appliques s’il y en a.

En ce qui concerne l’électricité, il faut penser à couper les lignes du tableau électrique correspondant à la pièce à peindre. Ces lignes concernent les prises murales, les plafonniers ou encore les lumières. En gros, tous les éléments électriques de la pièce sont inclus. Les lignes peuvent se retrouver à des emplacements complètement différents du tableau. Il convient de bien vérifier qu’ils sont tous coupés.

Pour effectuer une telle vérification, il faudrait faire des tests sur les interrupteurs, les ampoules et les prises. Une fois qu’on est assuré qu’ils sont bien coupés, il n’y a plus rien à craindre concernant l’électricité. Convecteur ou prise seront démontés et mis en lieu sûr. Au cas où la pièce est sombre, on peut utiliser une lampe baladeuse à l’aide d’une rallonge branchée dans une pièce autre que celle dont le mur doit être peint.

Quand la peinture sera terminée et que ce sera le moment de remettre l’électricité dans la pièce, il est recommandé de prendre des précautions particulières afin d’éviter les courts-circuits. Une des précautions consiste à protéger les fils de courant apparents avec des dominos.

Enfin, lorsqu’il s’agit d’un chauffage, il est préférable de faire appel à des personnes compétentes pour débrancher et remonter le radiateur. C’est une opération complexe qui, mal faite, risquerait de causer des dégâts au circuit.

Se débarrasser de l’ancien revêtement

L’objectif dans certains des cas est de remplacer la peinture d’un mur déjà peint ou de se débarrasser de l’ancien papier peint. Passer la peinture sur l’ancien papier peint n’est pas vraiment pas envisageable.

Il faut donc d’abord s’en débarrasser s’il y en a sur le mur à peindre, à l’aide d’une décolleuse ou d’un produit vaporisant. Aussi, la dernière solution est bien plus efficace et surtout moins coûteuse. Les produits pour décoller étant agressifs, il faudrait penser à bien se protéger avant de les utiliser. Pour que la couleur finale du mur soit uniforme, aucune colle ne devrait rester, après la disparition du papier peint.

Dans le cas où le mur comporte une peinture déjà existante, on peut envisager de passer la nouvelle peinture sans se débarrasser de l’ancienne. La condition pour le faire est que l’ancienne peinture ne soit pas en mauvais état. Dans le cas où la peinture ancienne est décapée ou le mur débarrassé d’un papier peint, il convient de le lessiver complètement avant d’y mettre la nouvelle peinture.

Effectuer les petites réparations

Les éléments qui risquent de gâter le décor après le passage d’une nouvelle peinture sur un mur sont les trous et les fissures. Les murs les plus anciens sont ceux sur lesquels on peut constater le plus de problèmes.

Un trou peut être causé après le retrait d’une cheville. Si celle-ci est trop grosse, l’une des solutions serait de l’enfoncer dans le mur pour éviter de faire face à un trou profond et large. Une autre solution valable également pour les petites chevilles ou les punaises consisterait à les retirer à l’aide d’une pince. Ensuite, il faudra boucher les trous ainsi que les fissures décelées.

En ce qui concerne les fissures, les très petites devront être plus élargies afin d’arriver à bien les boucher. La qualité du rebouchage dépend également de la qualité des enduits. Recourir aux meilleurs est alors une évidence.

La nouvelle peinture ne camoufle en rien les imperfections du mur. Au contraire, elle risque de les révéler encore plus. Il ne faudrait donc pas hésiter à poncer plusieurs fois le mur s’il le faut lorsqu’on constate des imperfections après le séchage de l’enduit.

Réaliser la peinture d’impression et assurer le nettoyage du mur

La peinture d’impression

Une fois le mur débarrasser des impuretés des trous et des fissures puis rendu sec, on peut y passer une peinture d’impression. La peinture d’impression a l’incroyable capacité de rendre la peinture finale uniforme.

Si les étapes de la réparation et/ou de l’impression semblent compliquées, il est toujours possible de faire appel à un artisan en peinture pour effectuer cette partie du travail à moindre coût.

Assurer le nettoyage

Il faut bien noter que ce ne sont pas tous les murs qui sont lessivables. S’il s’agit bien d’un mur lessivable, une éponge immergée dans de l’eau tiède avec un produit de nettoyage adéquat fera l’affaire. Il suffira de la faire passer du bas au haut du mur afin de la débarrasser des impuretés.

Pour les murs non lessivables, il suffit de dépoussiérer le mur. Une serviette ou un chiffon absorbant sont idéals pour le dépoussiérage. On peut aussi utiliser une pierre d’argile sur laquelle sera frottée une éponge humide destinée à nettoyer le mur.  Pour les tâches les plus persistantes et les auréoles, on peut utiliser de l’amidon. Le nettoyage est très important, car il rend claire la couche de peinture finale.